Mémoire : Comment retenir ce qu'on apprend ?

Pouvez-vous le faire ?

Le chef d'orchestre Arturo Toscanini dirigeait, de mémoire, des symphonies entières à l'âge de 80 ans.
Charles Schwab, célèbre homme d'affaires, connaissait le nom de ses 8 000 employés.
Nous connaissons des milliers de mots, nos chansons préférées, les acteurs des films qui nous ont plus, l'alphabet, les règles de grammaires de notre langue…
Notre mémoire a une capacité illimitée pouvant contenir l'équivalent de 1 000 encyclopédies de 20 ou 30 gros volumes chacune.

Plus vous développerez votre mémoire plus elle se développera. Même si elle n'atteint pas les performances citées ci-dessus, vous pouvez nettement améliorer la vôtre.

Généralités sur la mémoire

La mémoire est l'un des phénomènes les plus extraordinaires. Différentes parties du cerveau servent au fonctionnement de la mémoire. Les spécialistes la divisent en deux catégories :
-La mémoire déclarative : relative aux faits
-La mémoire procédurale : relative au savoir-faire et aux habitudes

Les processus de mémorisation sont eux aussi distingués en quatre parties :

  • La mémoire à très court terme (100 millisecondes env.)
  • La mémoire à court terme (quelques secondes)
  • La mémoire de travail (concerne les événements récents)
  • La mémoire à long terme (langage et savoir-faire régulièrement utilisé)

Les scientifiques ont découvert certains processus liés à la mémoire mais beaucoup ne sont que des hypothèses tellement le sujet (le cerveau) est complexe. Le neurologue David Felten a écrit : « complexité si incroyable, qu'on se demande si on pourra un jour en venir à bout ». Et pour cause, on estime entre 10 et 100 milliards le nombre de cellules du cerveau permettant d'apprendre et de se souvenir. Ces mêmes cellules - les neurones - sont reliés entre eux par des connexions (les synapses) au moins dix mille fois plus nombreuses qu'eux. Il est donc difficile de comprendre parfaitement son fonctionnement, toutefois, on en comprend certains éléments intéressants.

Les ennemis de la mémoire

Certains éléments ne favorisent pas du tout la mémoire. En voici quelques exemples, même si cette liste n'est pas exhaustive.

-Faire usage de marijuana, d'après la revue Science News, « expose ceux qui en consomment à des troubles de la mémoire dite à court terme, troubles qui persistent jusqu'à 6 semaines après leur sevrage ». Six semaines après la consommation de marijuana, les facultés de mémorisation seront encore inférieures à tout autre jeune adulte.
-Le manque de sommeil provoque des troubles de la mémoire
-La non-utilisation de votre mémoire la rend moins efficace

Pourquoi nous oublions ?

La plupart du temps c'est à cause d'un manque d'intérêt pour le sujet étudié.
On se souvient particulièrement de ce qui nous intéresse.

REMARQUE

Le contenu de ces articles est la propriété de coursdinfo. Aucune autorisation de copie n'est accordée, et la copie de ce contenu sur d'autres sites est prohibée (copyright © 2011-2013 Thierry TILLIER)


Annonces