Comment améliorer sa mémoire ? Comment mieux apprendre ?

Cet article énonce quelques astuces pour réviser et apprendre plus efficacement. Notez que le temps passé à appliquer ces quelques conseils vous fera gagner du temps par la suite.

Comment réviser ?

Pour retenir ses cours, pas de meilleur moyen que la révision. Une minute consacrée à une révision sur-le-champ (juste apràs le cours) peut doubler la quantité d'informations dont vous vous souviendrez.

Pour bien mémoriser, une chose importante est de s'intéresser au sujet qu'on étudie. Cela stimulera votre esprit. INTERESSEZ-VOUS à tout ce que vous apprenez, tout est intéressant et vous apportera quelque chose

Mémoriser des noms

Bien comprendre le nom de la personne qui nous est présentée et utiliser son nom plusieurs fois lors de la conversation.

Mémoriser des listes

Une des méthodes pour mémoriser une liste est le système de la chaîne. Associer visuellement le premier élément de votre liste au second, le second au troisiàme…  Plus cette association en chaîne frappe l'esprit, mieux vous la retiendrez

Mémoriser ses lectures

S'intéresser au sujet de la lecture (se poser des questions)
Avant de lire, survoler la table des matières en lisant les intertitres et en réfléchissant au contenu possible du texte. Examinez les cartes, les tableaux, les légendes.
Réviser chaque point principal – en général séparé entre eux par des intertitres.
Faire une révision globale à la fin de la lecture.
Parler ensuite de ce qu'on a lu.

Si vous lisez un livre, essayez de vous représenter les goûts, les odeurs, le toucher, les dimensions… En stimulant les autres sens, votre mémoire sera davantage imprégnée de votre lecture.

Astuces

  • Mémoriser des informations exactes
  • Visualiser
  • Exprimer par des mots ce qui est appris
  • S'intéresser au sujet
  • Compter (si c'est une liste)
  • Classer
  • Utiliser la connaissance nouvellement acquise.

Toutes ces choses sont une manière de réviser, et dans le cadre de cours scolaire, relire les leçons brièvement et fréquement reste un excellent moyen.

Mémoire auditive, mémoire visuelle

Il est un fait scientifique, c'est que certaines personnes mémorisent plus facilement ce qu'elles voient et d'autres ce qu'elles entendent. Et on utilise souvent cet aspect pour justifier de la réussite ou de l'échec de l'apprentissage. Mais réflechissez à ceci :

Si vous devez apprendre à PARLER dans une autre langue, à quoi vous servira votre mémoire visuelle. Vous serez bien obligé d'améliorer votre mémoire auditive. Inversement, si vous avez une mémoire auditive et que vous devez apprendre les lois sur la comptabilité, vous serez bien obligé de développer votre mémoire visuelle (et encore).

Vous trouverez peut-être des techniques pour transformer ce qui est visuel en auditif et ce qui est auditif en visuel, mais il est rare qu'on ait le temps pour cela. Vous aurez plus vite fait de développer ce qui vous manque. Par ailleurs, il serait surprenant que quelqu'un soit capable de mémoriser, ne serait-ce que 60% de ce qu'il entend (si ses facultés se portent sur la mémoire auditive), sur une journée de 6 ou 8 heures de cours.

En clair, quelle que soit votre faculté, ne vous contentez pas d'une seule méthode de mémorisation. Le secret de l'apprentissage réside dans la répétition de l'action, dans la répétition du sujet, l'entrainement. Même les musiciens doués ou surdoués ont joué et répété les mêmes morceaux un bon millier de fois. A plus forte raison devrions-nous nous pencher sur cet aspect plutôt que de nous focaliser sur la façon dont on retient plus facilement les choses.

La notion de neuroplasticité fait que, si des zones du cerveau sont 'défaillantes', d'autres zones du cerveau peuvent prendre le relais, moyennant quelques exercices adaptés. Un prochain article expiquera ce qui concerne la neuroplasticité. Je vous invite d'ailleurs à voir quelques reportages sur la plasticité ce blog qui résume une émission diffusée sur arte en 2009.
Vidéo 1
Vidéo 2
Vidéo 3

Pour mieux réviser ... entrainez-vous

Un cerveau qui n'est pas stimulé s'engourdit, comme un muscle. Faites du ‘jogging cérébral' fait de jeux de réflexion, de devinettes, ou d'énigmes ou encore jouez aux échecs.


Remarques

Le contenu de ces articles est la propriété de coursdinfo. Aucune autorisation de copie n'est accordée, et la copie de ce contenu sur d'autres sites est prohibée (copyright © 2011-2016 Thierry TILLIER)


Annonces